fbpx

Réussir à intégrer une classe prépa aux grandes écoles avec un Bac technologique dans l’Hôtellerie ? C’est possible grâce à la remise à niveau scientifique du Cours Galien !

Découvrez le parcours de Mathilde V.

Bac d’origine :
Mon bac d’origine est le Bac STHR (Sciences Technologiques de l’Hôtellerie Restauration)

Difficulté ?
Dans ma filière technologique je n’avais aucun problème dans les matières scientifiques enseignées : les mathématiques ainsi que les sciences alimentaires et environnementales.

Pourquoi avoir choisi la Remise à Niveau Scientifique (RNS) du Cours Galien ?
J’avais besoin de cette remise à niveau pour pouvoir sortir du monde de l’hôtellerie dans lequel je n’étais pas à ma place. C’était ma seule option pour pouvoir suivre une formation scientifique dans le futur.

En quoi cela m’a été utile ?
La remise à niveau m’a apporté toutes les compétences scientifiques que je n’avais pas, mais également la rigueur et la réflexion scientifique. De plus, elle m’a permis de trouver une méthode de travail efficace que j’applique encore aujourd’hui.

A-t-elle permis d’atteindre votre projet d’orientation ?
Elle m’a permis d’atteindre une orientation que je pensais inatteignable au début de la RNS. Je suis dorénavant en CPGE BCPST (classe préparatoire aux grandes écoles dans la section biologie, chimie, physique et sciences et vie de la Terre) à Nancy dans le lycée Henri Poincaré.

Comment cela se passe dans votre nouvelle école ?
Tout se passe très bien, c’est une CPGE, le travail à fournir est donc conséquent mais l’ambiance de classe est très sympa (malgré les clichés sur les filières CPGE).
Au niveau des résultats je me situe actuellement dans le premier tiers la classe. Mon parcours « atypique » ne m’a pas pénalisée, au contraire. Faire la RNS à été pour moi comme faire une « mini prépa », j’ai pu ainsi me mettre au travail plus facilement avec une méthode de travail me correspondant parfaitement.
Pour finir, en RNS, les professeurs nous dispensent des cours plus complets que ceux du lycée, je suis donc arrivée en CPGE avec plus de connaissances que celles exigées au Bac, ce qui m’a donné un « avantage » au début de l’année. De plus, être dans une petite classe m’a permis de développer ma propre réflexion scientifique, notamment en Physique -Chimie où la réflexion a été plus poussée que pour des Terminales S. C’est aujourd’hui une matière forte pour moi sur laquelle je peux compter en classe prépa.

En savoir plus sur la remise à niveau scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez notre brochure

Découvrez le programme détaillé de chacune de nos prépas, notre méthode Optimed, nos équipes enseignantes et toutes informations sur la réforme des études de santé dans la faculté de médecine de votre ville.

L'année prochaine, vous voulez vous orienter vers
les études médicales ?