fbpx

Episode 3 : l’homme d’une œuvre.

Lorsqu’il revient à Rome en 169, pour son second séjour, Galien constate qu’un grand nombre de ses écrits a fait l’objet de plagiats ou bien que des confrères s’en sont attribués la paternité et le mérite.

Il s’emploie à les réécrire et à se les réapproprier en même temps qu’il engage la rédaction de plusieurs traités majeurs destinés à faire autorité pendant tout le Moyen-âge.

De fait l’œuvre de Galien est véritablement « encyclopédique » – au sens propre : en elle s’articule la somme des connaissances médicales disponibles à l’époque. Galien sait tout de ce qu’il y a alors à savoir en matière de santé : il écrit sur l’anatomie, la physiologie, la pharmacologie, l’hygiène … Il prolonge et développe la science d’Hippocrate. Et son travail est si riche qu’il doit se résoudre à dresser le catalogue raisonné de tous ses ouvrages, accompagné d’un guide de lecture, une sorte de « mode d’emploi ». Au total plus de 500 traités dont à peine le quart nous est parvenu. C’est une œuvre qui n’a cessé d’influencer le monde méditerranéen, chrétien et musulman pendant plus de 1500 ans.

Sur le plan de la méthode scientifique Galien s’est efforcé d’équilibrer la raison par l’expérience, ses « deux jambes ». Mais surtout il adosse son travail de savant à une réflexion philosophique qu’il n’a jamais abandonné au cours de son existence. Galien est profondément marqué par la pensée finaliste d’Aristote. Rien de ce qui se trouve dans la Nature n’est inutile ou vain. Ce qui définit ainsi une réalité c’est sa finalité, une finalité que lui assigne la puissance d’un principe divin unique créateur de toute chose.

Cette conception qui sous- tend tous les travaux scientifiques de Claude Galien convient parfaitement au monothéisme chrétien, comme au monothéisme musulman, aux autorités religieuses de part et d’autre de la méditerranée, ce qui explique assurément la pérennité des enseignements de Galien jusqu’à la Renaissance. Au XVIème siècle l’histoire de la médecine en Europe adopte une autre direction.

Il n’en reste pas moins que Galien demeure avec Hippocrate le fondateur de la médecine occidentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez notre brochure

Découvrez le programme détaillé de chacune de nos prépas, notre méthode exclusive Galien et toutes informations sur les études de santé dans la faculté de médecine de votre ville.

Vous souhaitez vous inscrire ?
Il suffit de compléter le dossier d’inscription à la fin du document et de nous le renvoyer.

15 chapitres clés de Terminale à maîtriser pour réussir ses études médicales !

Prenez de l'avance grâce à ces fiches de révision !